Pour connaître la modalité de remboursement d’un prêt personnel, il faut se référer à son contrat. À la base il existe trois formes d’acquittement d’un emprunt immobilier. Il y a le reversement gradué, le paiement anticipé et le règlement in fine.

Le remboursement par graduation d’un prêt personnel

Dans la majorité des cas, le règlement d’un prêt immobilier s’effectue mensuellement. Il reste tout de même possible de régler les acomptes tous les deux ou trois mois. Ces conditions doivent être visibles dans le contrat de la souscription. Ce type de remboursement doit suivre un tableau d’amortissement. Ce document permettra à un client de connaitre le montant et le taux d’intérêt qu’il doit payer à un instant donné. Lorsqu’une banque accepte de prêter de l’argent à un client, elle demande toujours une garantie de prêt immobilier. En plus de l’assurance emprunteur qui est obligatoire, une maison, un terrain, un gage, un nantissement peuvent aussi servir de caution pour un crédit. Pour cette forme de remboursement, le paiement de la première échéance ne peut s’effectuer qu’une fois que le prêteur a reçu la totalité de la somme qu’il a sollicitée à sa banque.

Le remboursement du prêt personnel par anticipation

Les lois en vigueur autorisent le client d’une institution financière à effectuer un remboursement anticipé de son crédit immobilier s’il le souhaite. Durant cette démarche, l’emprunteur peut octroyer à la banque une partie de sa somme due. En décidant d’anticiper le règlement d’un prêt, il doit par contre payer une valeur minimale dont la banque sera celle qui déterminera ce montant. Afin de compenser les manques à gagner de la banque, une indemnité s’ajoute à la charge du client. Évidemment, la compensation ne doit pas dépasser l’équivalence de six mois d’intérêt du prêt. Il faut noter que tout remboursement anticipé doit se procéder par virement bancaire.

Le remboursement in fine, une autre forme d’amortissement du prêt personnel

Cette formule est surtout dédiée à ceux qui cherchent un financement pour un bien immobilier locatif. Pour cette forme de crédit, l’emprunteur ne rembourse la somme due qu’à la date finale de l’échéance. Les mensualités qu’il paiera correspondent juste à l’assurance du prêt et son taux d’intérêt. Pour bénéficier d’un remboursement in fine, un client doit placer dans son compte en banque un capital considérable. C’est la banque qui détermine le montant minimal. Une assurance vie, un nantissement peuvent aussi servir de garanties pour jouir de cette modalité de paiement. Ce type de rétribution s’octroie aussi aux personnes qui souhaitent entretenir une résidence principale même si cela n’est possible que rarement.